Le reconditionnement : Qu’est-ce que c’est!?

Le reconditionnement (reconditioning) est une approche de traitement holistique, intuitive et proactive qui a été mise sur pied par Scott et Jaime Livingston. Ces derniers sont des thérapeutes du sport ayant travaillé avec plusieurs athlètes de haute performance tels que Andrei Markov, Mikaël Kingsbury et Érik Guay. Cette approche permet de combiner le milieu thérapeutique au milieu de la performance athlétique. Elle permet au thérapeute de mieux analyser et comprendre les demandes nécessaires pour les mouvements de l’athlète.

Dans le reconditionnement, le thérapeute évalue et corrige les micro-compensations qui peuvent avoir été créées par le corps pour effectuer un mouvement. Ces micro-compensations peuvent être notées dans des mouvements simples de la vie quotidienne comme le lever d’une chaise, ou dans des mouvements plus complexes comme les sauts et les lancers. Certains clients ont également des déficits dans les mouvements spécifiques reliés à leur sport.

Le concept de robustesse est très important dans cette approche. En effet, c’est par la robustesse que l’athlète ou le client parvient à maintenir les gains obtenus durant les traitements dans le temps. Pour augmenter la robustesse, le client doit avoir la capacité physique (hardware issue) de faire le mouvement adéquatement et le contrôle moteur (software issue) adéquat pour effectuer le mouvement au bon moment et avec la bonne quantité de force, vitesse, puissance, etc. La qualité du mouvement prime sur la quantité.

La création et le maintien de points de fixation dans le mouvement sont importants pour rendre le client plus robuste. En effet, le client doit être capable de créer un point fixe proximal (tronc) solide pour permettre le mouvement d’un point distal (membre). L’inverse est également possible lorsque le client doit bouger le corps alors qu’il est en appui sur ses mains et ses pieds (chaîne fermée).

Une évaluation en reconditionnement comporte plusieurs aspects distincts. Une évaluation globale de la mobilité générale puis une décortication des mouvements affectés permet d’établir si le problème est d’ordre musculo-squelettique, de contrôle moteur ou d’une combinaison des deux. Différents tests adressant la respiration, la force et les dissociations de mouvement ainsi que des tests fonctionnels individualisés à chaque personne permettent d’obtenir une image globale de la qualité des mouvements et des déficits présents. Les mouvements fonctionnels peuvent être décortiqués dans les différents plans (frontal, sagittal, transverse) ou dans une combinaison de ceux-ci.

L’analyse de vidéos est également un moyen indispensable pour percevoir des micro-compensations. En effet, puisque le mouvement problématique peut apparaître dans des conditions très différentes comme le stress, la fatigue ou la répétition, il est important de pouvoir visualiser la situation de façon concrète. Pour ce faire, le thérapeute peut demander au client de lui faire parvenir des vidéos de ses pratiques ou de ses compétitions afin de les analyser. Il est ainsi possible de dépister des mouvements compensatoires, et de comparer les mouvements du client avec des mouvements plus optimaux.

Lorsque les déficits sont d’ordre mécanique (hardware issue) comme des restrictions articulaires ou des tensions musculaires, des techniques d’intervention tels que de la thérapie manuelle, des techniques de relâchement des tissus, d’étirements et de mobilisations sont proposées au client. Ces interventions sont combinées avec des exercices spécifiques pour aider le client à s’améliorer. Lorsque les déficits se situent dans le contrôle moteur (software issue), des exercices permettant de reprendre conscience de la position du corps dans l’espace et de le contrôler dans les différents mouvements sont proposés. Le plan de traitement permet de défier le corps en maintenant un positionnement et une respiration adéquats malgré qu’il soit effectué durant des mouvements jugés problématiques. La progression du traitement se fait en simulant le plus possible le mouvement problématique initial dans les mouvements nécessaires pour le client, que ce soit dans sa vie de tous les jours ou spécifiquement dans son activité sportive. De nouveaux concepts de neurologie appliquées aident le thérapeute à améliorer la conscience corporelle du client.

Cédric Lafond, physiothérapeute, est certifié en reconditionnement et sera en mesure de vous aider à retrouver votre fonction optimale ou à mieux performer dans vos activités sportives.