Les vertiges positionnels


Saviez-vous que nos physiothérapeutes sont outillés pour évaluer et intervenir auprès de clients souffrant de vertiges?

Voici l’histoire typique des clients ayant un vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB) qui nous consultent en tant que professionnels de la santé. C’est Madame X qui se tourne dans son lit pour se lever par un beau matin auquel elle est supposée aller au travail. Elle se sent subitement étourdie et elle sent ses yeux bouger seuls dans leur orbite. Elle a l’impression que la pièce tourne très vite autour d’elle et la nausée se met de la partie. Si elle reste immobile, ça se calme et les étourdissements s’arrêtent, mais la nausée reste peu.  Aussitôt qu’elle bouge à nouveau la tête, ça recommence à tourner et elle a des haut-le-cœur. Les épisodes d’étourdissement durent de quelques secondes à 30 secondes. Elle tente de se lever pour se rendre au salon, et elle a maintenant l’impression qu’elle va vomir, elle a des sueurs et elle a très chaud. Elle ne rentrera pas au travail cette journée…

Madame X a tous les symptômes d’un vertige paroxystique positionnel bénin. Ce type de problème vient du système vestibulaire qui est situé dans l’oreille interne. Il nous donne des informations à propos d’où on est situé dans l’espace lorsqu’on bouge via les canaux semi-circulaires. Ce système vestibulaire nous donne de l’information par rapport à l’équilibre lors d’un mouvement. Il peut être très épeurant d’avoir ce genre de problème parce qu’on peut penser qu’on a quelque chose de très grave. En consultant un physiothérapeute certifié en rééducation vestibulaire, vous pourrez avoir les conseils et les traitements appropriés.

Dans le système vestibulaire, on retrouve 3 canaux orientés dans différentes directions. À l’intérieur il y a du liquide (endolymphe). De petits cristaux peuvent s’y retrouver et perturber l’information perçue par le système vestibulaire et vous donner ces sensations désagréables.

Lors d’une visite en physiothérapie, il y aura initialement une évaluation de votre condition afin de déterminer l’origine de vos symptômes et de s’assurer que c’est bien un vertige paroxystique positionnel bénin. Par des manœuvres précises, dont la manœuvre de Epley, il y a possibilité de drainer les cristaux afin d’améliorer la situation et faire en sorte que la personne reprenne ses activités. Il faut malheureusement provoquer le vertige pour faire le traitement. Il est important aussi que la personne reste au repos le reste de la journée suite au traitement. Il est recommandé de ne pas conduire ni de faire de mouvements brusques avec la tête. Les manœuvres peuvent être enseignées au client afin qu’il puisse refaire le traitement lui-même à la maison au besoin.

Pourquoi Madame X a eu un vertige? Plusieurs raisons existent, mais il reste encore des situations auxquelles il est impossible d’y répondre. Ce peut être entre autres après un coup à la tête, un accident, suite à une chirurgie avec anesthésie ou encore à cause d’un virus.

D’autres raisons d’étourdissement existent également alors il ne faut pas nécessairement banaliser les symptômes. C’est pour cette raison qu’il est important de consulter pour avoir l’évaluation appropriée. Ce peut aussi être une hypofonction du système vestibulaire et le physiothérapeute pourra vous enseigner des exercices nécessaires pour améliorer votre situation. Dans d’autres cas, une référence à un médecin peut parfois être nécessaire si on soupçonne d’autres pathologies. Les autres pathologies peuvent être une labyrinthite, une neuronite vestibulaire, la maladie de Menière ou autres. Des pathologies dégénératives peuvent aussi amener des pertes d’équilibre qui ne sont pas la même chose que le VPPB.

Écrit par Marie-Josée Lalonde, pht
Précédemment publié dans le journal La Voix de l’Est